directrice musicale

CORINNA NIEMEYER

Corinna Niemeyer a été nommée en septembre 2020 directrice artistique et musicale de l’Orchestre de Chambre du Luxembourg. Cette nomination fait suite à un mandat de deux ans en tant que chef assistante à l’Orchestre philharmonique de Rotterdam pour les saisons 2018/2019 et 2019/2020. Depuis 2010, elle est directrice musicale de l’Orchestre Universitaire de Strasbourg. Elle quittera la direction de l’orchestre à l’issue de la saison 2021/2022.

Elle a travaillé en tant que chef invitée avec le Gürzenich Orchester Köln, le Konzerthausorchester Berlin, l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg, le Yomiuri Nippon Symphony Orchestra Tokyo, le Musikkollegium Winterthur, le Nagoya Philharmonic Orchestra, l’Osaka Philharmonic Orchestra, le Komische Oper Berlin, l’Opéra du Rhin Strasbourg et bien d’autres.

Ses débuts en mai 2017 à l’Opéra de Cologne ont été suivis d’une fructueuse collaboration au cours de la saison 17/18 durant laquelle elle a dirigé de nombreuses représentations des opéras « Le Nozze di Figaro » et  « La Traviata ». En 2016 elle a conduit une production contemporaine de “Weiße Rose” de U. Zimmermann au Théâtre d’Augsbourg, donnant lieu à des « représentations émouvantes » (BR-Klassik) de « grande intensité » (a3Kultur). Son “interprétation sensible et engagée” (Deutschlandfunk) de “L’Incoronazione di Poppea” de Monteverdi dans l’arrangement par Ernst Krenek au Theater Sankt Gallen en 2019, a été acclamée par la presse et le public.

Parmi les moments forts de sa saison 19/20 on pourra principalement citer ses débuts avec l’Orchestre de Paris à la Philharmonie de Paris, avec le MDR Sinfonieorchester, l’Orchestre Symphonique de Mulhouse, l’Orchestre de Chambre du Luxembourg ou encore avec la Junge Deutsche Philharmonie présentant des créations mondiales. A l’occasion de l’année anniversaire de Beethoven, elle interprétera plusieurs symphonies de Beethoven avec l’orchestre “Les Siècles” sur instruments d’époque.

Corinna Niemeyer est lauréate de plusieurs concours internationaux de direction d’orchestre, en particulier le « Tokyo International Conducting Competition 2015 » et le « Talent Adami Chef d’orchestre 2014 Paris ».

Depuis 2012, elle a collaboré à de multiples reprises en tant qu’assistante du chef François-Xavier Roth au sein des orchestres Les Siècles, de l’Opéra de Cologne et du SWR Sinfonie-Orchester Baden-Baden und Freiburg (notamment pour « Les Troyens » au Festival Berlioz 2019 ou encore pour de la musique contemporaine au « Musikfest Berlin »). Elle a travaillé aussi comme assistante d’Ivan Fischer, Lahav Shani, Yannick Nezet-Séguin et Valery Gergiev.

La jeune allemande bilingue s’est fait une réputation de présentatrice créative et pédagogue talentueuse. Toujours enthousiaste de partager sa passion pour la musique orchestrale, elle a notamment été directrice artistique d‘un orchestre d’enfants (DEMOS) à la Philharmonie de Paris.

En tant que directrice artistique de l’Orchestre Universitaire de Strasbourg, elle a amené cet ensemble à être l’un des orchestres universitaires les plus actifs et engagés d’Europe. Avec cet orchestre, elle a été invitée par la Commission Européenne à assurer la partie musicale de l’hommage européen pour Helmut Kohl au Parlement Européen. De 2016 à 2018, elle a été chef principale de l’orchestre Université Paris-Sorbonne et y est toujours étroitement liée en tant que première chef invitée.

Corinna Niemeyer est diplômée des Conservatoires Supérieurs de Musique de Munich (agrégation avec distinctions : violoncelle, direction de chœur et d’orchestre, pédagogie musicale, musicologie), de Karlsruhe (Direction d’orchestre, licence) et de la Hochschule der Künste Zürich (Direction d’orchestre, Master). Elle a également étudié le violoncelle pendant un semestre au Conservatoire Supérieur de Shanghai. Lors de différentes masterclass, Corinna Niemeyer a bénéficié de l’enseignement de chefs tels que Bernard Haitink, Riccardo Muti ainsi que de David Zinman et Esa-Pekka Salonen.

Pour son engagement culturel transfrontalier, le Consulat général d’Allemagne à Strasbourg lui a décerné le “Prix de l’amitié franco-allemande 2018”.

CHEF Assistante

ANNA GÖCKEL

Depuis 2017, Anna Göckel, soliste violoniste, accompagne l’orchestre universitaire en assistant Corinna Niemeyer à la direction.

Née en 1992 à Marseille, Anna Göckel a sillonné avec son violon quelques unes des plus belles scènes musicales, de Tokyo à l’Opéra de Mexico, en passant par le Théâtre des Champs- Elysées à Paris, le Victoria Hall à Genève, la Herkulessaal à Munich, le Musée des Beaux-Arts de Montréal, la Salle Flagey à Bruxelles et le Festival de la Roque d’Anthéron.

Anna est nommée en 2016 « Révélation classique de l’ADAMI ». Elle explore passionnément les différents répertoires qui s’offrent à la vie d’une violoniste, du répertoire baroque à la création contemporaine.

En soliste, elle collabore notamment avec l’Orchestre Symphonique et Lyrique de Paris, le Lemanic Modern Ensemble, l’Orchestre de l’Opéra de Saint-Étienne, l’Orchestre de la Sorbonne, l’Ensemble Les Dissonances, l’UAEH Symphony Orchestra, CEPROMusic, le Neue Westfalen Philharmonie, le München Radio Orchestra, l’Orchestre de Chambre de Wallonie, le Concerto Budapest et l’Orchestre Philharmonique de Malte. Elle partage également la scène avec l’Orchestre Universitaire de Strasbourg à plusieurs reprises.

Passionnée dès son plus jeune âge par l’univers de la musique de chambre, elle co-fonde le Trio Karénine au sein duquel elle remporte à 21 ans le Concours de l’ARD de Munich, et avec lequel elle partage d’intenses années de recherche et de concerts (2009-2015). Elle est invitée à jouer et étudier à l’Académie de quatuor à cordes Seiji Ozawa, à l’European Chamber Music Academy, puis au Ravinia Steans Music Institute (USA).

En 2019, elle est en résidence dans deux hauts lieux de rencontres de musique de chambre, l’Open Chamber Music de Prussia Cove (UK) et le Marlboro Music Festival.

Elle s’est perfectionné auprès de Luc-Marie Aguera, et auprès de David Grimal à la Musikhochschule de Saarbrücken où elle obtient un diplôme de soliste. Elle s’est auparavant formée dans les classes de Boris Belkin aux Pays-Bas, de Jean-Jacques Kantorow et Svetlin Roussev au Conservatoire de Paris, ainsi que dans la classe du Quatuor Ysaÿe. Elle est également marquée et inspirée par les conseils de Menahem Pressler, Ferenc Rados, Donald Weilerstein, Maxim Vengerov et Miriam Fried.

Ses concerts ont été radio-diffusés en France, aux Pays-Bas, en Allemagne, en Suisse, en Autriche, et au Mexique. Elle a été invitée par Rolando Villazón dans l’émission « Stars von morgen » (ARTE ; 2014), et dans l’émission « Fauteuils d’orchestre » de Anne Sinclair (France3 ; 2019).

Lauréate de la fondation belge « Fonds Fravanni / Fondation du Roi Baudouin », son premier enregistrement « Sei solo » consacré aux Six Sonates et Partitas de J-S Bach, paraît en janvier 2018 sous le label NoMadMusic. Très chaleureusement accueilli par la critique, il est récompensé par le Coup de Coeur 5 Étoiles Classica.

Grâce au soutien de la Fondation Milanollo, Anna joue sur un violon de 1780 de Giuseppe Guadagnini.

Chefs invités

MAURO MARIANI
& ERIC STAIGER

A l’occasion de la saison 2021/2022, qui célèbre son 60é anniversaire, l’Orchestre universitaire de Strasbourg a choisi d’invités deux jeunes chefs d’orchestre : Mauro Mariani et Eric Staiger. Ils sont les lauréats d’un concours de direction que l’orchestre a organisé au cours de l’été 2021. Ils dirigeront chacun une série de concerts symphoniques au cours de la saison.

MAURO MARIANI

A l’occasion de la saison 2021/2022, qui célèbre son 60é anniversaire, l’Orchestre universitaire de Strasbourg a choisi d’invités deux jeunes chefs d’orchestre : Mauro Mariani et Eric Staiger. Ils sont les lauréats d’un concours de direction que l’orchestre a organisé au cours de l’été 2021. Ils dirigeront chacun une série de concerts symphoniques au cours de la saison.

Le jeune chef d’orchestre italien Mauro Mariani est issu d’une famille de musiciens et étudie la direction d’orchestre à la Hochschule für Musik Franz Liszt de Weimar avec les professeurs Nicolás Pasquet et Ekhart Wycik.
Très jeune, il apprend à jouer du violoncelle et de la clarinette à Montepulciano près de Sienne. À 16 ans, il emménage à Bâle, où il fréquente le Gymnasium humaniste et prend des cours de violoncelle à la Musik Akademie Basel. Après avoir obtenu son baccalauréat, il travaille à Managua, au Nicaragua, dans un hôpital dans le cadre du projet “Musica en los barrios”. Il étudie ensuite le violoncelle au Conservatoire de Lucerne, dans la classe du professeur Guido Schiefen, en suivant les cours d’interprétation de musique contemporaine. Pendant cette période, il a fondé son propre orchestre avec lequel il connaît ses premières expériences de direction.
Mauro Mariani a déjà travaillé avec la Staatskapelle Weimar, la Jenaer Philharmonie, l’Orchestre philharmonique de Bohême du Nord Teplice, l’Orchestre philharmonique de Hradec Králové (République tchèque), l’Aspen Festival Orchestra (États-Unis), la Savaria Symphony Orchestra (Hongrie), la Romanian Chamber Orchestra, l’Orchestra Sinfonica Abruzzese (Italie), la Manchester Camerata et l’International Ensemble Modern Academy (Autriche) en tant qu’assistant de Franck Ollu.
Lors du Aspen Music Festival 2018 (États-Unis), il est sorti vainqueur du prix James Conlon Condutor Prize et a été réinvité en tant que boursier pour l’Aspen Conducting Academy 2019.
Mauro Mariani a aussi étudié avec Johannes Klumpp, Howard Arman, Renée Fleming, Ton Koopman, Heinrich Schiff, Robert Spano, Israel Yinon, Hugh Wolff, Konstantin Lifschitz et Cristian Macelaru, entre autres, dans des masterclasses.
Mauro Mariani parle couramment l’italien, l’allemand, l’anglais et l’espagnol. Il est chargé de cours à l’université Otto von Guericke de Magdebourg depuis 2020.

ERIC STAIGER

Eric Staiger étudie la direction d’orchestre depuis l’été 2017 à la Hochschule für Musik Franz Liszt Weimar auprès de Nicolás Pasquet et d’Ekhart Wycik. Auparavant, il a suivi les enseignements de Gerd Müller-Lorenz. Eric Staiger a déjà travaillé avec plusieurs orchestres : Jenaer Philharmonie, Thüringen Philharmonie Gotha-Eisenach, Severočeská filharmonie Teplice, Staatskapelle Weimar, Karlovarský symfonický orchestr, Filharmonie Hradec Králové, Südwestdeutsche Philharmonie Konstanz, Stavanger Symfoniorkester et MDR Sinfonieorchester Leipzig. À partir de l’année 2018, il a assisté Simon Gaudenz pour la 1ère, la 2e et la 3e symphonie de Gustav Mahler avec la Jenaer Philharmonie. Au cours de la saison 2018/2019, Eric Staiger a accompagné la production de Madame Butterfly de Giacomo Puccini, Kiss me, Kate de Cole Porter et Orpheo ed Euridice de Christoph Willibald Gluck en tant que répétiteur et assistant musical au Theater Hof. Il a participé à des cours de direction avec Rüdiger Bohn, Mark Heron, Ole Kristian Ruud, Johannes Schlaefli, Arthur Fagen et Ulrich Windfuhr. En 2019, il a dirigé un concert pour enfants de la Jenaer Philharmonie, une version semi-scénique de Hänsel und Gretel de Humperdinck.

Eric Staiger cultive son intérêt particulier pour le développement des structures musicales au XXe siècle par le biais de projets autour d’œuvres telles que la Kammersymphonie (1916) de Franz Schreker ou la cantate Phaedra (1975) de Benjamin Britten.

Eric Staiger a grandi à Lübeck. Il a commencé à apprendre le violon dès son plus jeune âge et a joué dans plusieurs orchestres de jeunes, tels que le LJO Schleswig-Holstein. Après ses débuts au piano à l’âge de douze ans, le piano devient rapidement son principal centre d’intérêt. Il étudie alors le piano jazz au HfMT de Hambourg. À 17 ans, il donne son premier concert au Jazzbaltica et a reçu le prix IB.SH-JazzAward avec son trio. Après un prix national à “Jugend Jazzt” au trio, il fonde un big band la même année qu’il dirige et pour lequel il compose. Dans le cadre du concours national de “Jugend Jazzt”, son big band a remporté le “Skoda Jazz Prize 2014”. Divers projets et tournées l’ont amené à participer à de nombreux festivals (l’Elbjazzfestival, le Jazzfestival de Copenhague, Shanghai JZ Festival, etc.). En tant que pianiste du Nils Landgren Quartet (feat. Wolfgang Haffner), Eric Staiger a donné un concert au Beijing Jazz Tournée en Chine lors du festival de musique de Pékin. Il a également joué avec des ensembles tels que le NDR et le SWR Bigband.

Dans le domaine de la musique classique, Eric Staiger se distingue également. Avec le trompettiste Gustaf Uebachs, il forme un duo récompensé par plusieurs prix fédéraux dans le concours “Jugend Musiziert”. En 2015, il est le pianiste d’un projet de l’orchestre de Schleswig-Holstein Musik Festival et joue plusieurs concerts avec l’Orchestre de la SHMF et Christian Lindberg au Danemark ainsi qu’à Hambourg. Il remporte des bourses de la Fondation Oscar et Vera Ritter (2013 à 2017) et de l’Association Richard Wagner (2021).